Imperial Cleaning

Les orthodoxes

Il n'y avait que 92 sièges épiscopaux en

Reportages et interviews

Menu de navigation

Il se montra particulièrement sévère avec les manichéens. Dans le vide de l'autorité impériale, il fit d'abord face personnellement à Attila roi des Huns près de Mantoue , et à Genséric roi de Vandales ensuite pour sauver Rome et les Romains Grand catéchète, ses sermons couvrent toute l'année liturgique.

A sa mort, il fut inhumé dans le porche de Saint-Pierre. Ses restes furent transférés à l'intérieur de la basilique en Fête, le 10 novembre. Envoyé du pape Léon au célèbre " brigandage d'Éphèse " " latrocinium Ephesi ", voir Léon 1er , en août , il y faillit perdre la vie. Homme de caractère, énergique. Élu pape, il intervint souvent en Gaule et Espagne. En Gaule, il s'efforça sans succès, de rassembler les évêques autour d'Arles en qualité de métropole.

Pour l'Espagne, il réunit un synode à Sainte Marie la Majeure 19 novembre afin de résoudre le conflit qui opposait le métropolite de Tarragone à l'évêque de Calahorra. C'est le premier synode romain dont le procès verbal détaillé ait été conservé. Il fit front au nouvel empereur Anthemius qui avait l'intention d'autoriser une Église arienne à Rome.

Il fonda un monastère à Saint-Laurent extra muros, où il fut enterré. Fête, le 28 février. Il fut témoin de la déposition du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustus septembre , et de l'accession au pouvoir, comme roi d'Italie, du germanique Odoacre, arien; ainsi que de l'établissement des royaumes barbares dans le reste de l'Occident. En Orient, l'usurpateur Basilicos permit au parti des monophysites, condamnés par le Concile de Chalcédoine, de s'emparer des grands évêchés.

Il fut inhumé sous le porche de Saint-Pierre, près de Léon 1er. Fête, le 10 mai. D'après l'Annuario pontificio, l'existence d'un antipape nommé Félix III contemporain du pape Libère provoqua une numérotation erronée par la suite; ce pape aurait dû se nommer Félix II. Le patriarche de Constantinople Acace fut en effet été excommunié par le pape Félix sous prétexte de monophysisme; en retour, celui-ci raya le pape des diptyques liste de personnes pour lesquelles on priait publiquement dans les messes Le schisme dura trente-cinq ans Père de famille avant de devenir moine, il est l'arrière-grand-père de Grégoire le Grand.

Il fut inhumé dans la basilique Saint-Paul. Fête, le 1er mars. Né à Rome, mais d'ascendance africaine, selon l'Annuario Pontificio. Sous son règne, le schisme avec Byzance se poursuit. Gélase se montra plus intransigeant encore que son prédécesseur Félix à l'égard du patriarche de Constantinople; ce qui lui valut la réprobation de l'empereur Anastase 1er Gélase saisit toutes les occasions pour inculquer sa conviction de la suprématie du siège romain. Il fut le premier pape à être salué du titre de ' Vicaire du Christ ', dans le synode romain du 13 mai Sa contribution la plus originale fut sa théorie de 'deux pouvoirs', l'un résidant dans le pape et l'autre dans l'empereur; mais l'autorité spirituelle était supérieure.

Cette théorie se trouve dans une lettre que le pape adressa à l'empereur Anastase 1er. Écrivain prolifique, Gélase laissa plus de lettres et fragments de lettres, ainsi que des traités théologiques.

Dix-huit formulaires de messe conservés par le Sacramentaire léonien du VII siècle remontent à lui. Pendant ce temps-là, des rois barbares régnaient sur les provinces de ce qui avait été naguère l'empire romain d'Occident. Lorsque Théodoric, un arien tolérant, élimina Odoacre, le pape établit de bonnes relations avec lui. Avec Léon 1er, Gélase fut le pape le plus remarquable du Ve siècle.

Gélase utilisa sa fortune personnelle pour venir en aide aux pauvres et soulager la famine entraînée par les invasions. Il a laissé le souvenir d'un bon théologien et d'un vrai saint, ainsi que le témoigne Denys-le-Petit qui vécut à Rome de à et recueillit les avis des gens qui l'avaient connu. Il fut inhumé à Saint-Pierre de Rome. Fête, le 21 novembre. Conciliant dans le schisme acacien, à différence de ses prédécesseurs, il envoya une délégation à l'empereur Anastase 1er avec une lettre où il annonçait son élection et exprimait son désir de voir l'unité de l'Église rétablie.

Théodoric l'Ostrogoth envoya simultanément une ambassade conduite par Festus, doyen des sénateurs romains, afin de négocier sa reconnaissance comme roi d'Italie. Cette tentative du pape d'aboutir à une réconciliation avec l'Orient fut mal interprétée par un certain nombre de clercs romains.

On parla même de trahison. Un schisme était en cours, lorsque le pape mourut subitement. On considère que avec lui s'éteignit pour très longtemps le dernier espoir d'une réunion antre l'Orient et l'Occident. Dante le mit en Enfer justement pour sa supposée infidélité et son excessive clémence à l'égard d'une hérésie. Une lettre apocryphe lui fut attribuée, dans laquelle il félicitait le roi Clovis pour sa conversion et son baptême par saint Remi 25 décembre En revanche, Anastase II envoya bien une lettre aux évêques de Gaule pour condamner le 'tradutianisme' doctrine qui concerne la question de l'origine de l'âme humaine.

Il fut inhumé sous le portique de Saint-Pierre, et son épitaphe en vers a été conservé. Il fut élu au Latran par une majorité du clergé mécontent de la position conciliant d'Anastase II à l'égard du déjà ancien schisme d'Acace Mais une minorité des clercs romains qui était favorable à la poursuite de la détente avec Constantinople élut au même temps Laurent, à Sainte-Marie-la-Majeure.

Les deux factions demandèrent à Théodoric, roi ostrogoth d'Italie , tout arien qu'il fut, de trancher. Du fait que Symmaque avait été élu le premier, par une majorité de clercs, le roi se prononça en sa faveur. Laurent se soumit d'abord à la décision, et fut nommé évêque de Nuceria en Campanie.

En attendant, un synode romain décréta qu'il n'y avait sur terre aucune autorité au dessus du pape et que celui-ci ne pouvait être jugé par personne en ce monde, le pape étant juge suprême 1er mars Les nobles romains, dont le sénateur Festus, étaient décidés à chasser Symmaque de Rome, et l'accusèrent auprès du roi Théodoric, lequel convoqua Symmaque à Ravenne.

Celui-ci s'y rendait, lorsque, en cours de route, il apprit les accusations qui avaient été portées à Ravenne contre lui. Il paniqua, et retourna à Rome, se réfugiant à Saint-Pierre. Ceci apparut comme une reconnaissance de sa culpabilité; et Théodoric s'excita contre lui. Le roi confia à un synode le soin de juger la situation de Symmaque. Dans sa 2me session, le synode décida qu'aucun tribunal ne pouvait juger le pape, juge suprême. Pour sa part, Théodoric, brouillé politiquement avec Byzance et ses alliés romains, fut amené à confirmer l'acquittement de Symmaque par le synode et ordonna à Festus de faire de manière qu'il n'y eut qu'un pontife à Rome.

Laurent dut se retirer définitivement. Ce pape envoya le pallium au célèbre évêque d'Arles, Césaire ; c'était la première fois que cet insigne était conféré à un évêque hors Italie.

Il fut inhumé sous le portique de Saint-Pierre. Fête, le 19 juillet. Il porte un nom persan. Noble et riche, il avait eu toute la confiance de pape Symmaque, qui le désigna probablement comme successeur.

Chef de famille avant de devenir moine, Hormisdas est le père de Silvère, pape de à Mais il joua surtout un rôle décisif dans le règlement du long schisme acacien Avec l'accord de Théodoric, roi d'Italie, et surtout du nouvel empereur d'Orient Justin 1er , un document soigneusement élaboré par le pape fut signé à Constantinople le 28 mars , par le patriarche Jean et tous les évêques et supérieurs de monastère présents.

Ce document impliquait essentiellement l'acceptation de la christologie de Chalcédoine; mais reconnaissait aussi Rome comme le siège apostolique par excellence.

Ce document a été retenu par l'histoire sous le nom de Formulaire d'Hormisdas et sera souvent invoqué par la suite. Le ' Formulaire de Hormisdas ' fut incorporé dans la Constitution dogmatique Pastor aeternus par le Concile Vatican I le 18 juillet Peu avant sa mort, il eut la satisfaction de savoir que la persécution des chrétiens en Afrique avait pris fin avec la mort du roi vandale Thrasamond 28 mai Il fut enseveli à Saint-Pierre.

Son fils, le pape Silvère, composa pour lui l'épitaphe. Fête, le 6 août. Il avait soutenu jadis l'anti-pape pro-oriental Laurent, mais fit sa soumission à Symmaque 16 septembre Son élection reflétait le renforcement du groupe pro-oriental suite à l'union obtenue par Hormisdas.

Dans cette ligne, et sous le conseil de Denys le Petit, Jean fit adopter par l'Occident la date de Pâques selon la pratique alexandrine. Ami de Boèce , philosophe et homme d'État, lequel lui dédicaça quelques-uns de ses livres.

L'empereur Justin 1er remit en vigueur des anciennes lois contre les hérétiques, et commença à persécuter les ariens dans ses domaines, parmi eux de très nombreux Goths. L'Ostrogoth Théodoric le Grand , arien, roi d'Italie résidant à Ravenne, obligea le pape à se rendre à Constantinople afin d'obtenir de l'empereur byzantin le retour à l'arianisme des sujets convertis par force.

La mission ayant échoué, Théodoric, maladivement soupçonneux craignant la trahison, avait déjà fait exécuter Boèce, son propre ministre, et on s'attendait le même sort pour le pape.

Mais Théodoric se contenta de le garder à Ravenne, à sa disposition. Le pape, âgé et malade, fatigué de sa mission en Constantinople ne tarda à y mourir. Son corps fut ramené à Rome et inhumé dans la nef de Saint-Pierre. Son épitaphe le salue du titre "victime pour le Christ". Jean 1er est vénéré par l'Église comme saint et martyr. Fête, le 18 mai. Après ce pape il n'y aura plus de pape Félix. Il était le candidat de Théodoric, roi d'Italie qui voulait comme pape un ami sûr des Goths. Théodoric mourut peu après l'élection du pape le 30 août , mais Félix IV garda de bonnes relations avec son petit-fils et successeur Athalaric et sa fille Amalasonte, qui était régente.

On doit à ce pape de magnifiques mosaïques à Rome. Sur l'une d'elles, à l'église Saint Côme et Damien, figure son propre portrait.

C'est la plus ancienne représentation d'un pape qui ait été conservée. Il entretint une correspondance avec saint Césaire d'Arles au sujet de la préparation des candidats au sacerdoce.

Lorsqu'il vit la fin s'approcher, il rassembla autour de son lit ceux qui lui était acquis dans le clergé et le sénat et désigna pour lui succéder son archidiacre Boniface, à qui il remit même son pallium.

La majorité du sénat réagit contre cet acte. Fête, le 23 septembre. Fils de Sigisvult, il fut le premier pape d'origine germanique gothe , quoique né à Rome. Il avait été désigné par Félix IV sur son lit de mort pour lui succéder sur le siège pontifical. Mais le sénat s'y opposa et fit élire au Latran le diacre Dioscore. La minorité du clergé, composée de membres du parti pro-goth élut dans une salle voisine Boniface. Mais le schisme fut de courte durée, car Dioscore mourut vingt-deux jours après son élection.

Les clercs qui l'avaient élu, privés de chef, reconnurent Boniface. Le pape fit par la suite de notables efforts pour rétablir l'unité dans sa communauté divisée, comme le rapporte son épitaphe. Boniface voulait lui aussi s'assurer un successeur pro-goth, et au cours d'un synode tenu à Saint Pierre il désigna comme prochain pape le diacre Vigile et obligea le clergé à y souscrire par serment. Cette démarche souleva l'indignation à Rome et probablement aussi à Ravenne.

Boniface fut obligé à battre en retraite et, en présence du sénat, il reconnut avoir outrepassé ses droits et brûla le document signé devant le tombeau de Saint Pierre. Il incomba à ce pape de confirmer le 25 janvier les actes du deuxième synode d'Orange juillet qui mit fin à la controverse sur la grâce.

Vers le début de son pontificat, vers , Benoît de Nursie fonda à Monte Casino l'ordre bénédictin qui aura très vite un grand rayonnement sur toute l'Europe. Boniface fut inhumé à Saint Pierre. Déjà âgé, il fut élu comme pape de compromis et de transition. En effet, la mort de Boniface fut suivie d'une période d'intrigues et de corruption. Il fut le premier pape à changer de nom il s'appelait Mercurius.

Il prit le nom du martyr Jean 1er. Jean était en bons termes tant avec Athalaric, roi ostrogoth d'Italie qu'avec l'empereur d'Orient Justinien 1er Celui-ci s'adressa à " l'Église tête de toutes les Églises " pour poser une question dogmatique qui contenait la formule théospasquiste " un de la Trinité a souffert " laquelle avait été refusée par le pape Hormisdas, comme susceptible d'être mal interprétée.

Jean répondit en acceptant la formule comme orthodoxe. Cette position de Jean a souvent été citée comme un cas de contradiction entre un pape et un de ses prédécesseurs sur un point de doctrine. Romain, de naissance aristocratique. Cultivé, il avait une bibliothèque patristique dans sa maison sur le mont Caelius. Il dressa avec Cassiodore , homme d'État et écrivain, le plan d'une université chrétienne à Rome suivant le modèle des académies d'Alexandrie et de Nisibie en Mésopotamie.

Sévère avec les prêtres d'Afrique du Nord qui s'étaient convertis à l'arianisme au passage des Vandales et qui voulaient rentrer dans le bercail orthodoxe. Il refusa aussi aux prêtres ariens convertis à l'orthodoxie d'exercer un ministère au sein de l'Église catholique.

Agapet mourut à Constantinople, où il avait été envoyé par Théodat, dernier roi ostrogoth d'Italie pour négocier la paix avec l'empereur Justinien 1er Celui-ci s'apprêtait en effet à envahir l'Italie, royaume germanique depuis Le meurtre d'Amalasonte, fille du roi Théodoric, par Théodat, lui fournit le prétexte. Le corps d'Agapet fut ramené à Rome et inhumé à Saint Pierre. Né à Frosinone, la Campanie italienne, fils du pape Hormisdas. A la mort d'Agapet, il a été imposé par la terreur comme pape par Théodat dernier roi ostrogoth d'Italie qui voulait à tout prix un pape pro-goth, vu qu'une invasion militaire venue de l'Orient menaçait son propre trône.

Une fois sacré, Silvère se trouva pris dans un réseau fatal d'intrigues. L'impératrice Théodora, qui voulait la réhabilitation du patriarche Anthime, déposé par Agapet 1er, fit un pacte avec le diacre romain Vigile, alors nonce à Constantinople, s'engageant à le faire nommer pape s'il se compromettait à accorder cette réhabilitation après son intronisation pontificale. Vigile accepta et regagna Rome où il trouva Silvère déjà installé depuis le 8 juin En attendant, les troupes de Bélisaire, général de l'empereur Justinien 1er mettaient en déroute les forces de Théodat, roi d'Italie, et occupèrent Rome le 10 décembre Une de ses premières mesures fut de déposer le pape pro-goth fraîchement élu et de l'exiler à Patara, port de Lycie en Anatolie.

Vigile fut sacré et occupa le siège apostolique, Silvère étant encore en vie. Justinien, à instances de l'évêque où le pape était exilé, le fit revenir à Rome. D'où il sera définitivement chassé par Bélisaire, cette fois-ci vers Palmaria, une île du golfe de Gaète, où le pape est mort peu après de faim. Il fut inhumé dans l'île. Il est vénéré par l'Église comme saint et martyr. Fête, le 20 juin.

De la noblesse romaine. Le pape Boniface , qui voulait s'assurer un successeur pro-goth, désigna au cours d'un synode tenu à Saint Pierre le diacre Vigile et obligea le clergé à y souscrire par serment. Cette démarche souleva l'indignation à Rome. Boniface fut obligé à battre en retraite et, en présence du sénat, il reconnut avoir outrepassé ses droits et brûla devant le tombeau de Saint Pierre le document signé. Vigile fut envoyé alors comme apocrisiaire nonce à Constantinople, où il devint un confident de l'impératrice monophysite Théodora.

Le thème du 'monophysisme', condamné par le concile de Chalcédoine , va déborder alors sur le plan politique. L'impératrice lui promit d'obtenir pour lui le trône pontifical s'il s'engageait à rétablire le patriarche Anthime, monophysite, sur le siège de Constantinople. A la mort du pape Agapet, Vigile regagna Rome, où il trouva le nouveau pape Silvère déjà installé.

Bélisaire, commandant victorieux des troupes de Théodat dernier roi ostrogoth d'Italie chassa Silvère pro-goth et imposa Vigile comme pape. Et il fit venir le pape Vigile à Constantinople afin de faire pression sur lui et obtenir de sa part cette condamnation.

Les décisions de Chalcédoine étaient trop chères à tout l'Occident pour que le pape osât les contre-dire. La situation du pape était difficile. Vigile essaya de fuir; il fut arrêté et traité en prisonnier. Vigile s'enfuit une deuxième fois le 23 décembre se réfugiant dans une église de Chalcédoine où il publia deux lettres en essayant de justifier sa conduite.

En attendant, Justinien convoqua le 5me concile oecuménique pour le 5 mai dans la ville impériale, Constantinople. Le pape n'y assista pas. Isolé et malade, le moral brisé, Vigile finit par s'accommoder autant que possible des désirs de l'empereur. Enfin, il est autorisé à regagner Rome, mais Vigile resta encore une année à Constantinople où il obtint de Justinien la " Pragmatique Sanction " 13 août destinée à rétablir un gouvernement impérial bien réglé en Italie et assurait à l'Église d'importants droits et privilèges.

A l'approche du printemps , Vigile s'embarqua enfin pour Rome, mais il succomba avant d'arriver, à Syracuse, Sicile le 7 juin Ses restes furent ramenés à Rome. Romain; riche et noble de naissance. Apocrisiaire nonce du pape Vigile à Constantinople, il devint conseiller de l'empereur Justinien 1er En , de retour à Rome, lorsque la ville fut assiégée par le roi goth Totila, il joua un rôle notable comme vicaire du pape absent.

Il intervint auprès de Totila afin d'éviter un massacre. Revenu à Constantinople en , il s'engagea dans les controverses en cours auprès de son maître le pape Vigile retenu par force dans la ville impériale. Fidèle à Vigile, il eut à subir les mêmes vexations et souffrances.

La suspicion d'avoir participé par faiblesse à la condamnation des Trois chapitres , et par conséquent d'avoir trahi le Concile de Chalcédoine, le suivra jusqu'à sa mort.

En attendant, Justinien n'avait jamais cessé d'admirer Pélage malgré leurs différends, et souhaitait même que Pélage soit le prochain pape. A la mort de Vigile, il revint donc à Rome comme candidat impérial à la papauté. Il y fut reçu avec hostilité, au point qu'on trouva difficilement deux évêques disposés à le sacrer évêque. Bien de nobles et de religieux rompirent la communion avec lui. La Gaule et les grands diocèses italiens sont restés réticents à son égard jusqu'à sa mort.

Pélage fut cependant un pape compétent et dynamique. Il s'occupa efficacement des pauvres, de la morale du clergé, des finances du Saint-Siège et de la réorganisation des structures sociales défaites par les guerres gréco-germaniques sur le territoire italien. Il fut inhumé dans Saint Pierre. Son épitaphe lui attribue plus de succès qu'il n'en avait eu en réalité.

Romain, son père était sénateur et gouverneur en provence. Les diocèses 'en froid' avec Rome après le règne de Pélage, reprennent la communion avec le siège apostolique. En , les Lombards, avec à leur tête le roi Alboïn, envahissent une grande partie d'Italie. Ils ne rencontrèrent que peu de résistance, car le successeur de Justinien, l'empereur Justin II avait renvoyé le général Narses, exarque vice-roi en Italie.

Le pape eut à souffrir de cette invasion. Il quitta Rome pour s'établir un temps à Naples où séjournait Narses, que le pape essaya en vain de convaincre de prendre la situation en main. Le rapprochement avec Narses le rendit impopulaire, et le pape retourna à Rome s'établissant sur la Voie Appienne, auprès de l'église des Saints Tiburce et Valérien. Il s'y acquitta avec sérieux de toutes ses tâches pontificales. Il acheva l'église des Saints Philippe et Jacques aujourd'hui des Saints Apôtres commencée par son prédécesseur pour célébrer les victoires de Narses.

Le pape mourut peu après, le 13 juillet Il fut inhumé à Saint Pierre. Il dut attendre onze mois, après son élection, l'arrivée de Constantinople de l'approbation impériale nécessaire pour le sacre. Il déploya une activité pastorale exceptionnelle, ordonnant pas moins de vingt évêques. Il fit sortir de son monastère le futur grand pontife Grégoire I et se l'attacha à son service immédiat. Pendant l'été , les Lombards assiégèrent Rome. Constantinople n'était pas en mesure d'envoyer des renforts, car l'empereur Tibère II était en guerre avec les Perses.

Pendant que le siège s'intensifiait et que la famine sévissait dans la ville, Benoît mourut. Il fut inhumé dans la sacristie de Saint-Pierre.

Romain d'origine germanique, fils d'un Goth dénommé Unigild. Il fut élu pendant le siège de Rome par les Lombards. On n'a pas attendu l'approbation de Constantinople pour procéder à son sacre, mais son règne fut officiellement daté à partir de l'arrivée du document.

Pendant que l'empereur Tibère II était toujours en guerre avec les Perses, Pélage fut le premier pape à faire appel au roi des Francs, par l'intermédiaire de l'évêque d'Auxerre, Aunarius: En , cependant, Smaragde, exarque vice-roi impérial à Ravenne, négocia un armistice avec les Lombards qui dura jusqu'en Le pape profita de cette accalmie et des communications rétablies avec le Nord de l'Italie pour correspondre avec les évêques de cette zone qui avaient rompu la communion avec Rome à la suite de l'affaire de la condamnation supposée des Trois chapitres par le pape Vigile.

Sous Pélage, le 3me concile de Tolède proclama solennellement la conversion au christianisme des Wisigoths, gouvernés alors par le roi Recarède Ce pape fut un bâtisseur actif; on lui doit, entre autres, la restauration de la basilique de Saint Laurent extra muros, où l'on peut admirer son portrait en mosaïque de l'époque.

Pélage querella le patriarche de Constantinople, au sujet du titre de 'oecuménique'. Le pape fut l'une des premières victimes de la peste qui ravagea Rome en Il fut inhumé sous le portique de Saint Pierre.

Appelé comme Léon 1er, "le Grand". Seulement ces deux papes portent cette épithète dans l'Église. Romain, membre d'une riche famille patricienne, qui avait donné déjà deux papes à l'Église: Félix III et Agapet 1er.

Étant préfet de Rome , il renonça à sa charge pour se faire moine. Il transforma sa maison familiale sur le mont Caelius en monastère et fonda six autres monastères en Sicile sur des propriétés familiales. Ordonné diacre, le pape Pélage II l'envoya à Constantinople comme apocrisiaire nonce.

Le 3 septembre , il fut élu pape à l'unanimité, contre son gré, pendant que la grande peste ravageait Rome. Il supplia qu'on le laisse simple moine. Il alla jusqu'à demander à l'empereur Maurice de refuser son élection. Contraint au sacre, il montra dans ses premières lettres combien il souffrait d'avoir été arraché a la vie monastique. Son titre préféré était: Il se montra un pontife vigoureux et sûr de lui, dont le règne fut décisif pour l'histoire ultérieure de l'Église.

Il affronta personnellement la menace lombarde pesant sur Rome, concluant une trêve avec le duc Aliulf et pactant ensuite avec le roi Agilulf. Grégoire assumait l'autorité abandonnée par les civils responsables en titre devenant pratiquement, pendant ces années, le souverain d'Italie. Son activité pastorale était importante, au delà de Rome et de l'Italie.

Il envoya une mission pour évangéliser l'Angleterre, composée de quarante moines présidés par l'abbé d'un de ses monastères à Rome, et qui sera vénéré plus tard comme saint, Augustin de Cantorbéry. Premier pape a avoir été moine, il était un admirateur de Benoît de Nursie , et se fit propagateur du monachisme. Il choisit parmi les moines les membres de son entourage. Ses efforts en vue de mettre fin au schisme de l'Istrie et la Vénétie échouèrent.

Il laissa un bon nombre d'écrits, très lus déjà dès son vivant. Le ' Sacramentaire grégorien ' est une compilation postérieur.

Son épitaphe le salue du titre de ' consul de Dieu '. Il est vénéré comme saint et docteur de l'Église. Sa fête est fixée au 3 septembre. Né à Volterra, en Toscane. Il avait été apocrisiaire nonce de Grégoire I à Constantinople. Rappelé, il prit part à une mission pontificale en Gaule. Il fut élu pape en mars mais dut attendre jusqu'au mois de septembre l'arrivée de la confirmation impériale.

A différence de son prédécesseur qui s'entoura de moines, Sabinien fit appel à des clercs séculiers. La famine sévissait toujours à Rome qui vivait sous la menace des Lombards.

Sa manière de soulager la famine contraste avec celle de son prédécesseur qui avait distribué gratuitement le blé des greniers pontificaux. Sabinien le contrôla étroitement et le vendit. Ce pape est mort impopulaire, au point que son cortège funéraire dut faire un détour hors les murailles pour atteindre Saint-Pierre, où il fut inhumé. Il régna moins de neuf mois. Comme apocrisiaire nonce à Constantinople sous Grégoire 1er et, ensuite, comme pape, il entretint d'excellentes relations avec l'empereur Phokas Lorsque Boniface est devenu pape, Phokas publia une déclaration officielle, semblable à celle de Justinien 1er , reconnaissant Rome comme ' tête de toutes les Églises '.

A son tour, le pape fit ériger à Rome une statue dorée à l'effigie de l'empereur grec. Ce qui ne fit pas plaisir à tout le monde, car Phokas était considéré comme un tyran par ses subordonnés.

Né dans le territoire dit 'dei Marsi' aujourd'hui province de L'Aquila au sein d'une famille riche; fils de médecin. Disciple de Grégoire 1er, comme le souligne son épitaphe, il l'imita allant jusqu'à faire de sa propre maison familiale un monastère. Devenu pape, il favorisa la vie monastique. Famine, peste et calamités naturelles ont marqué la période de son pontificat. Il entretint de bonnes relations avec les autorités de Constantinople, l'empereur Phokas et, ensuite, avec son successeur Héraclius L'empereur Phokas l'autorisa convertir le Panthéon romain en temple consacré à la Vierge Marie et à tous les martyrs.

Boniface le remplit de reliques provenant des catacombes. C'était la première fois qu'on franchissait le pas transformant un temple païen en église chrétienne à Rome. Saint Colomban , apôtre d'Irlande, lui écrivit au sujet des célèbres ' Trois chapitres ' qui résumaient les thèses monophysites condamnées par Chalcédoine qui continuait à envenimer les rapports entre Églises.

Boniface fut inhumé à Saint-Pierre. Sa fête est fixée au 25 mai. Âgé lorsqu'il est devenu pape. Il était le candidat du parti hostile à la politique pro-monastique de ses prédécesseurs.

Le Liber pontificum note qu'il ' aimait beaucoup ses clercs et les nommait aux charges de préférence aux religieux '. D'après son épitaphe, il fut 'simple, pieux, sage et perspicace'. Pendant son règne, les troupes byzantines en Italie, qui n'avaient pas touché leur solde, se mutinèrent et massacrèrent l'exarque vice-roi Jean et d'autres fonctionnaires à Ravenne. Sur son lit de mort, Adéodat fit le premier legs attesté d'un pape à son clergé. Sa fête est fixée au 8 novembre. Représenta, comme son prédécesseur, la réaction contre la politique pro-monastique de Grégoire 1er.

Il confirma le 'droit d'asile' dans les églises. Il aligna la pratique ecclésiastique en matière de legs sur le droit civil. S'intéressa particulièrement à l'Église anglaise.

Il écrivit directement à Edwin, roi de Northumbrie, et à son épouse; Ethelburge, déjà chrétienne, dans le but d'obtenir la conversion du roi et de ses sujets à la foi chrétiennes. A l'exemple d'Adéodat, il légua ses biens personnels a son clergé. Le soin de confirmer l'élection papale, privilège de l'empereur byzantin, fut délégué par Héraclius à partir de cette époque à l'exarque vice-roi byzantin de Ravenne.

Né à la Campanie italienne au sein d'une famille aristocratique et riche; fils du consul Petronius. Il prit comme modèle Grégoire 1er. Sa maison familiale près du Latran était du style monastique. Et, pontife, il s'entoura de moines, plutôt que de clercs séculiers.

Sous son règne eut lieu le premier cas connu d'exemption de la juridiction épiscopale d'un groupe religieux: Bon administrateur des affaires ecclésiastiques, mais aussi temporelles de Rome. Il se distingua, par exemple, dans la construction d'aqueducs. Après sa mort, le 3e concile de Constantinople, sixième oecuménique , dont les actes furent ratifiés par Léon II, condamna une des thèses soutenues par ce pape au sujet de la 'volonté' du Christ monothélisme.

Cette affaire a été source de gêne et de discussions depuis le XVe siècle, surtout lorsqu'il a été question de l'infaillibilité pontificale, comme au Concile Vatican 1er.

On a généralement répondu que le pape, en ce cas précis, avait été imprudent plutôt qu'hérétique. Son épitaphe à Saint-Pierre le salue comme ' Chef des gens du commun '. Une grande tension régnait toujours entre Rome et Constantinople au sujet du thème dogmatique du 'monothélisme' doctrine concernant 'la volonté' du Christ devenu une arme politique dans le mains de l'empereur Héraclius Un certain nombre de postes importants dépendait de l'acceptation de cette doctrine, y compris le siège pontifical.

Séverin dut attendre près de vingt mois l'arrivée du mandat impérial nécessaire au sacre pontifical. L'Église romaine appréciait désormais mieux les enjeux liés à ce thème qu'à l'époque de Honorius 1er. Les envoyés à Constantinople pour obtenir le mandat ne purent regagner Rome qu'après de longues négociations et la promesse de faire de leur mieux pour obtenir la signature de Séverin favorable au 'monothélisme'.

Le pape ne tarda pas à mourir sans avoir rien signé. En attendant, le pape fut soumis à une dure pression et à un traitement brutal. Séverin et d'autres clercs de haut rang furent enfermés au Latran pendant que le trésor papal fut pillé par les troupes byzantines sous prétexte que les arriérés de solde des troupes étaient retenus là depuis Honorius 1er. A différence de son prédécesseur, son règne de deux mois seulement se plaça dans la ligne dite 'anti-monastique'.

Il fut inhumé à Saint-Pierre. Son père Vénance était conseiller juridique de l'exarque vice-roi de Ravenne. Il dut attendre cinq mois l'arrivée du mandat impérial autorisant son sacre. Pendant ce temps-là, il envoya une lettre aux évêques irlandais au sujet de la date de la célébration de Pâques et de la secte pélagienne toujours présente en Irlande. Il la signa, avec l'archiprêtre Hilaire, en se dénommant 'vice-régents du Siège apostolique'. Il s'intéressa aux chrétiens de son pays d'origine, la Dalmatie.

Il y envoya un abbé appelé Martin pour racheter les chrétiens qui avaient été faits esclaves par les envahisseurs avares et slaves. Il fit bâtir une chapelle au Latran consacrée aux martyrs dalmates. Son portrait en mosaïque s'y trouve sur l'abside. A sa mort, il légua des biens à son clergé romain. L'élection de ce pape répondait aussi, comme dans les cas précédents, au cercle 'anti-monastique'. Ce mouvement s'endormira plus ou moins par la suite pour réapparaître autrement au XVIe siècle incarné par la Réforme luthérienne.

Les porte-drapeau du 'mouvement monastique' pendant la présente période étaient les clercs grégoriens, le prestige et la spiritualité de Grégoire 1er jouant en leur faveur.

Né à Jérusalem, d'origine grecque. En exile à Rome, à cause probablement des invasions arabes de son pays. Le débat 'monothéliste' était toujours vivant; et l'élection de ce pape oriental n'était pas étrangère à cette affaire, les électeurs espérant avoir en lui le candidat idéal pour faire face aux pressions de Constantinople.

Théodore écrivit plusieurs lettres vigoureuses concernant ce débat aux autorités civiles et religieuses byzantines. L'empereur Constant II voyant que le 'monothélisme' ne faisait qu'accroître les divisions dans l'empire promulgua en un édit connu sous le nom de Typos , 'Règle', lequel interdisait désormais toute discussion à ce sujet obligeant à s'en tenir strictement aux seules décisions des cinq premiers Conciles oecuméniques.

Car les divisions faisaient aussi vaciller son trône. Théodore aurait probablement refusait cet édit, mais il n'eut pas le temps de formuler son avis puisqu'il est mort entre temps.

On a gardé de ce pape le souvenir de sa générosité envers les pauvres. Né à Todi Italie. Il avait été apocrisiaire nonce de Théodore 1er à Constantinople où il apprit à connaître à fond les personnalités dirigeantes de cette ville et se familiarisa avec la doctrine du 'monothélisme' alors prévalente. Courageux et résolu, il provoqua la colère de l'empereur Constant II en ne lui faisant pas part de son élection comme pape.

L'empereur refusa de le reconnaître comme pape légitime. Martin assembla aussitôt dans l'église du Latran un synode de cinq cents évêques lesquels, contrevenant le récent édit impérial dénommé Typos , condamnèrent sans plus le 'monothélisme'. L'empereur Constant II, sous prétexte d'une trahison à laquelle le pape aurait pris part, le fit amener en Constantinople où Martin fut jugé et condamné à mort pour haute trahison.

A la prière du patriarche orthodoxe Paul II alors mourant, la sentence fut commuée en exil dans la Chersonèse, en Crimée, près de Sébastopol, où il mourut. Il fut inhumé dans une église dédiée à la Vierge Marie. Son successeur, Eugène 1er, fut élu pendant que Martin était encore vivant. Martin 1er est le dernier pape à être vénéré par l'Église en qualité de martyr.

Sa fête est fixée au 13 avril. Il est vénéré aussi par l'Église grecque. Élu le 10 août , déjà âgé, sous la pression de l'empereur Constant II pendant que son prédécesseur, Martin, était encore vivant, exilé dans la Chersonèse en Crimée. Son pontificat n'est considéré légitime, par beaucoup, qu'à partir de la mort de Martin 1er, c'est-à-dire à partir du 16 septembre , date de la mort de celui-ci.

Le problème du 'monothélisme' continuait à envenimer, de façon difficilement compréhensible aujourd'hui, toute la vie religieuse, civile et politique de l'époque. Ce pape a été généreux et conciliant. Toutefois, Constant II s'apprêtait à faire tomber sur lui le même sort qu'à son prédécesseur, lorsque la mort l'emporta. Il fut inhumé dans Saint-Pierre.

Passé sous silence par les martyrologes anciens, il fut inséré dans la liste de saints par le célèbre historien ecclésiastique Cesare Baronius Il est ainsi vénéré par l'Église comme saint le 2 juin.

Né à Segni, près de Rome. L'empereur Constance II , bourreau de Martin I, vint à Rome et fut reçu avec les honneurs dues à son son rang. A son tour, l'empereur confirma par un rescrit les privilèges de l'Église de Rome. Ce qui ne l'empêcha pas de dépouiller le Panthéon, alors église chrétienne, et d'autres églises romaines. Séjournant en Sicile, il déclara Ravenne siège ecclésiastique autocéphale.

Lorsque l'empereur fut assassiné en Sicile, Vitalien soutint loyalement la candidature de son fils Constantin IV comme successeur à la pourpre impériale. Il est vénéré par l'Église comme saint; sa fête est fixée au 27 janvier. Romain; moine de Saint-Érasme sur le mont Caelius. Déjà âgé lorsqu'il fut élu.

Il fut apprécié par sa générosité. L'usage selon lequel les papes léguaient à leur clergé des biens et de meilleurs rémunérations à leur mort se confirma avec ce pape. Pendant son règne, renaît à Rome l'intérêt pour Martin 1er et Maxime le Confesseur , tous deux martyrs sous l'empereur Constance II Saint Ouen , évêque de Rouen, qui laissa son nom à plusieurs localités et temples en France, fit un pèlerinage à Rome en et visita le pape Adéodat II ainsi que les tombeaux des Apôtres et distribua des aumônes aux pauvres, comme le rapporte Vagandard dans son histoire du saint évêque, ancien chancelier du roi Dagobert.

Il fut l'un des rares évêques de Gaule à faire ce type de pèlerinage à cette époque-là. Âgé à son élection. Constantinople désirait de plus en plus rétablir l'unité avec le Saint-Siège, rompue depuis des décennies par la malheureuse controverse monothélite. L'empereur Constantin IV fit pression sur le patriarche Théodore pour qu'il écrive au pape en exprimant ces souhaits de relations amicales.

Constantin lui-même adressa le 12 août une lettre au pape en ce sens. Mais le pape mourut avant de la recevoir. On sait de lui aussi que, découvrant l'existence d'un monastère à Rome habité par des moines nestoriens, il les dispersa dans d'autres monastères afin qu'ils se convertissent a la foi de Chalcédoine, et mit d'autres moines, orthodoxes, à leur place. Pendant son règne, Ravenne renonça au titre d'Église autocéphale accordé par l'empereur Constance II Il avait été moine.

Possédait aussi bien le grec que le latin. Peu après son sacre, il reçut la lettre que l'empereur Constantin IV avait adressée à son prédécesseur.

Par cette lettre, le pape était invité à faire la paix avec l'Église d'Orient rompue par la célèbre controverse du 'monothélisme'. Le pape convoqua aussitôt des synodes régionaux dont, les plus importants, celui de Rome et celui de Hatfield qui sera présidé par l'archevêque de Cantorbéry. Il envoya ensuite une importante délégation à Constantinople, dont faisaient partie deux futurs papes, Jean V et Constantin. Pour sa part, l'empereur déposa le patriarche Théodore I qui persévérait dans le 'monothélisme' et était réticent à toute conciliation avec Rome.

Constantin transforma alors la conférence en assemblée générale de l'Église laquelle devint ainsi le sixième Concile oecuménique , troisième de Constantinople. La doctrine de Rome y fut ratifiée. Et on reconnut une place privilégiée à Rome dans la sauvegarde de la foi. Pierre avait parlé par la bouche d'Agathon, déclara l'empereur. Mais le pape mourut avant la fin du concile. Agathon avait connu un autre succès avec la ratification par Ravenne de sa soumission à Rome, amorcée sous le pape précédent.

Agathon était reconnu par sa gaîté, sa bonne humeur et sa générosité. Agathon s'occupa personnellement des finances du Saint-Siège. Il fit des legs généreux pour après sa mort. Vénéré comme saint, y compris par l'Église d'Orient. Sa fête est fixée au 10 janvier. Cultivé; admiré par son éloquence. Le 6e Concile oecuménique 3e de Constantinople initié sous son prédécesseur Agathon était encore en cours. L'empereur Constantin IV insista pour qu'on condamne le défunt pape Honorius I pour monothélisme.

Léon ratifia les actes et les condamnations du Concile. Constantin, pour sa part, annula le décret de son prédécesseur Constance II qui donnait à Ravenne l'autonomie et l'indépendance de Rome. Ce fut le début d'une période de paix et de réconciliation entre Rome et Byzance.

Léon s'intéressa aussi au sort des pauvres de Rome et s'occupa de la musique liturgique. Il rebâtit Saint-Georges-du-Vélabre à l'usage de la communauté grecque de Rome désormais florissante. Sa fête est fixée au 3 juillet.

Il dut attendre près d'un an l'arrivée du mandat impérial autorisant son sacre. Raison pour laquelle il demanda, et obtint de l'empereur Constantin IV que dans les élections pontificales à venir la ratification soit faite par l'exarque vice-roi de Ravenne, au lieu d'en attendre celle de Constantinople.

Il travailla pour que les décisions du récent Concile oecuménique de Constantinople soient reçues partout en Occident. Pour cela, il envoya des légats porteurs des actes conciliaires. L'Espagne, où l'Église wisigothique était jalouse de son autonomie, n'accepta les décisions conciliaires qu'après un profond examen fait par les évêques au Concile de Tolède de Benoît fut apprécié par ses contemporains pour son caractère humble et doux, son désintérêt et son amour pour les plus pauvres.

Il fit legs de ses biens post mortem au clergé et aux pauvres. Sa fête est fixée au 7 mai. Réfugié à Rome à cause probablement des invasions arabes de son pays. Il fut l'un des trois légués du pape Agathon au 6e Concile oecuménique, troisième de Constantinople où il joua un rôle de premier plan dans les débats.

Il fut élu à l'unanimité à la basilique du Latran. Il sanctionna l'évêque Citonatus de Cagliari, Sardaigne, pour avoir sacré un évêque sans référer à Rome. Jean laissa le souvenir d'un pape érudit, énergique et charitable. Sicilien probablement; "di patria ignota" selon l'Annuario Pontificio. D'âge avancé et malade à son élection, au point qu'il ne pouvait plus procéder aux fonctions courantes, telles que la célébration des ordinations.

Choisi comme 'pape de transition'. En effet, les officiers de l'armée voulaient imposer leur propre candidat, le prêtre Théodore qui sera anti-pape sous le pontificat suivant , auquel le clergé romain opposait l'archiprêtre Pierre. Conon, fils d'un général dont les troupes thraciennes séjournaient autrefois en Asie Mineure, fut agréé par l'armée.

Il fut dûment ratifié par l'exarque vice-roi de Ravenne. Comme plusieurs papes de son époque, Conon avait été élevé en Sicile, où régnait la culture grecque. Le nouvel empereur Justinien II - poursuivit la politique de détente avec Rome. On a gardé de ce pape le souvenir d'un homme détaché du monde; naïf sur les bords. D'origine syrienne, né en Sicile. Il fut élu dans un climat très tendu, avec intervention des troupes stationnées à Rome et élection de deux anti-papes: Théodore, candidat de l'armée; et l'archidiacre Pascal, qui avait l'appui de Jean Platyn exarque de Ravenne, qui avait reçu pour le soutenir de substantiels pots-de-vin.

Dans l'impasse, officiers de l'armée et clergé se mirent d'accord sur le nom de Serge. Pascal fut contraint à le faire. Serge s'avéra un pape capable et énergique. Il affirma avec succès son autorité en Occident. Ainsi Ravenne, en délicatesse depuis longtemps avec Rome, envoya son nouvel évêque se faire sacrer par Serge à Rome. Aquilée, en rupture avec Rome depuis l'affaire des 'Trois chapitres' retourna à la communion avec Rome.

Zagreb devint siège épiscopal en Le pape résista à l'empereur Justinien II - qui voulait lui faire ratifier les décisions du concile appelé ' Quinisexte ' lequel prétendait compléter les Conciles oecuméniques V et VI de Constantinople. Justinien envoya Zacharie, commandant de la garde impérial, pour s'emparer du pape et l'amener à Constantinople. Mais l'armée en Italie s'opposa, et Zacharie lui-même n'eut la vie sauve que grâce à l'intervention du pape.

Justinien lui-même sera bientôt déposé et exilé Ce pape mit en valeur les fêtes de la Vierge Marie, telles la Nativité, la Présentation, la Dormition et l'Annonciation. Il établit aussi la fête de l'Exaltation de la Croix du Seigneur. Fête, le 8 septembre. L'emprise de Byzance sur l'Italie se relâchait dans le désordre avec la déposition de l'empereur Justinien II L'exarque impérial vice-roi Théophylacte, réfugié à Rome, a eu la vie sauve grâce à l'intervention énergique du pape qui ferma les portes de la Ville aux milices qui tentaient de s'emparer de l'exarque; et parlementa avec elles.

Le pape dut négocier aussi avec le duc Gisulph 1er de Bénévent le retrait des troupes lombardes qui dévastaient les villes et s'approchaient de Rome. Wilfrid d'York , chassé trois fois de son siège, vint à Rome en pour en appeler au pape. C'était sa troisième visite. Il fut justifié au cours d'un synode tenu à Rome Le pape écrivit alors une lettre c'est la seule lettre de ce pape qui soit parvenue jusqu'à nos jours demandant à l'archevêque de Cantorbéry de chercher à régler l'affaire de façon satisfaisante.

Le pape mourut peu après, le 11 janvier Il était en effet fils d'un haut fonctionnaire grec à Rome. Homme instruit, éloquent et doué de sensibilité artistique. Devenu pape, il entretint d'excellentes relations avec les Lombards.

Aussi le roi ligure Aribert II restitua-t-il au Saint-Siège des propriétés de valeur enlevées par son prédécesseur le roi Rotari Le pape a été considéré trop complaisant avec l'empereur Justinien II revenu spectaculairement au pouvoir en Celui-ci était craint par sa cruauté. Sur le plan de l'embellissement de la Ville, le pape se montra un bâtisseur et un patron des arts remarquable.

Il fit bâtir un palais pontifical au pieds du mont Palatin où il est mort en Une mosaïque avec son portrait se conserve aujourd'hui dans les grottes vaticanes. Ce pape est connu aussi par sa grande dévotion pour la Vierge Marie. Il était déjà âgé à son élection. Perclus de goutte, il peinait à se mouvoir. Son règne dura moins de quatre mois. Son seul acte ecclésiastique attesté est le sacre d'un évêque corse. Syrien comme son prédécesseur. Apprécié par son bon caractère. Déjà pape, il eut à faire face à la désobéissance de l'évêque de Ravenne, Félix, nouvellement élu.

Celui-ci fut par la suite exilé par l'empereur Justinien II - qui lui fit crever les yeux. Revenu d'exile après la chute de Justinien, Félix fit la paix avec le pape. En attendant, le pape avait reçu l'ordre de l'empereur de se rendre à Constantinople pour régler la célèbre affaire du concile dit ' Quinisexte ' Les négociations furent satisfaisantes pour l'empereur qui publia un décret confirmant les privilèges de l'Église romaine.

Mais le 4 novembre , Justinien fut assassiné, et la fraîche alliance de Byzance et Rome était à nouveau brisée. Le nouvel empereur, Philippikos Bardanes , se déclara 'monothélite' et menaça de mettre Rome à sang et feu. Mais Philippikos fut à son tour déposé par Anastase II lequel envoya au pape des assurances sur son adhésion aux décrets du VI Concile de Constantinople.

Romain, après une série de sept papes grecs ou syriens. Pape éminent par sa culture et par son action, son règne marqua le pâle VIIIe siècle. Il avait accompagné en le pape Constantin lorsque celui-ci fut convoqué par l'empereur Justinien II - pour régler des questions concernant l'appelé concile Quinisexte , , lequel était censé compléter les Conciles oecuméniques Ve et VIe de Constantinople.

En grand théologien, il avait mené les négociations à Nicomédie Izmit , lieu de la rencontre, avec une habilité consommée. Élu pape, il s'opposa fermement à l'empereur Léon III l'Isaurien pour sa politique iconoclaste. Deux de ses lettres adressées à l'empereur sont parvenues jusqu'à nous.

Elles témoignent de la courageuse attitude de Grégoire face aux farouches menaces de l'empereur s'il n'acceptait pas l'interdiction des images. Il a dû faire face également aux visées expansionnistes des Lombards.

En , Rome était menacée par le roi Liutprand. Le pape fit une irruption spectaculaire dans le camp lombard. Liutprand fut si impressionné que, non content de lever le siège, il déposa ses insignes royaux sur le tombeau de Saint-Pierre. Sur le plan de l'évangélisation des peuples, il envoya en Germanie le grand missionnaire anglais Wynfrith, qu'il renomma 'Boniface' et le sacra évêque.

Boniface sera envoyé aussi auprès de Charles Martel roi des Francs. Grégoire rebâtit les murs de Rome, ainsi que l'abbaye bénédictine du Mont-Cassin détruite par les Lombards. Il est vénéré comme saint par l'Église; sa fête est fixée au 11 février. Élu par acclamation au cours des funérailles de son prédécesseur.

Fut le dernier pontife à demander l'autorisation de Byzance pour pouvoir être sacré. Il dut affronter d'emblée l'iconoclasme des empereurs de Byzance, au même temps qu'il essaya de rester fidèle à leur autorité, la seule légitime dans son esprit. Pour cette raison, il aida Byzance à récupérer Ravenne tombée sous le pouvoir des Lombards Le pape reçut en retour six colonnes d'onyx qu'il plaça devant la ' Confessio ', ou tombeau de Saint-Pierre.

Menacé lui-même par les Lombards, Grégoire envoya des ambassades à Charles Martel souverain de fait du royaume mérovingien, lequel ne répondit à l'appel au secours.

Le pape nomma archevêque le grand missionnaire anglais Wynfrith, renommé Boniface par Grégoire II, lui conféra le pallium et le fit légat apostolique en Germanie avec pouvoir de créer de nouveaux diocèses. Ce pape embellit Rome à un degré sans précédant. Sa fête est fixée au 28 novembre. Dernier pape d'origine grecque; né en Calabre, sud d'Italie. Fit une trêve de vingt ans avec les Lombards. En attendant, ceux-ci prirent Ravenne en et mirent fin à l'exarchat byzantin en Italie du nord.

Zacharie participa à la fin de la faible dynastie mérovingienne en Gaule et à l'établissement de la lignée carolingienne. En , en réponse à une ambassade envoyée à Rome par Pépin, Zacharie rendit une sentence cruciale: Le résultat fut la déposition du roi Childéric III, qui sera le dernier de la lignée mérovingienne.

Pépin fut sacré roi novembre à Soissons par saint Boniface , au nom du pape. La part prise par Zacharie dans l'avènement de Pépin comme roi des Francs devait s'avérer très importante pour les relations futures entre pape et empereur. Pour sa part, Boniface référait continuellement au pape, soutenant ainsi vivante la fidélité à Rome des régions évangélisées par lui. Zacharie fut un organisateur énergique et efficace.

Il transféra de nouveau le siège pontifical du Palatin au Latran, qu'il restaura. Son portrait, en mosaïque de l'époque, figure dans l'église Sainte-Marie-Antiqua. Fête, le 15 mars. Tous les autres "Etienne" auront par la suite ce même traitement qu'on ignore ici pour simplifier. Avec Etienne II, la papauté se sépare de la protection byzantine et se tourne décidément vers les Francs.

Ce pape sera le premier à traverser les Alpes. Il sera aussi le premier des six papes qui, jusqu'à ce jour, se soient rendus à la Basilique Saint-Denis. Le pape, malade, passa quelque temps dans l'abbaye de Saint-Denis. Le roi franc promit par écrit protection au pape et fit don d'importantes possessions en Italie. Ce premier sacre pontifical d'un souverain, inaugura ce qu'on a appelé " l'alliance du sabre et du goupillon ". Le pape fut reçu triomphalement à son retour à Rome.

Le fils de Pépin, Charlemagne fit édifier la nouvelle basilique carolingienne à Saint-Denis. Amen et mille fois merci pour ce partage. De tout coeur, je vous remercie pour cette très belle prière. Elle me permets de la reprendre, la prier, la méditer. Prions ensemble afin que nos coeurs se laissent toucher. Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je n'ai plus peur - Patriarche Athénagoras. Il faut mener la guerre la plus dure contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer. Mais maintenant, je suis désarmé. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur. Publié le 24 novembre dans Ecrit spirituel.

Un éclairage sur la vie