Imperial Cleaning

La peur d’avoir peur

Je pense que ça se lit sur nos visages.

Notre sélection des meilleurs sites de rencontres gratuits.

Menu de navigation

Son usage se répand dans le langage médiatique essentiellement à partir des attentats du 11 septembre , à New York, des attentats de Madrid du 11 mars et des attentats des 7 et 21 juillet à Londres , qui, revendiqués par des islamistes [ 24 ] provoquent des réactions de rejet envers des musulmans dans plusieurs pays, principalement occidentaux [ 25 ] , [ 26 ]. Selon Caroline Fourest , Tariq Ramadan a apporté au Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples MRAP le concept de lutte contre l'islamophobie pour faire condamner le blasphème et les critiques de l' islam en France.

Le terme d'islamophobie recouvre de nombreuses significations suivant ses locuteurs et les milieux ou il est employé. En pratique, les concepts d'islamophobie et de racisme peuvent se trouver associés par une partie de la population et par suite difficiles à dissocier pour ces personnes.

Une étude du Runnymede Trust utilise le terme islamophobique pour caractériser un certain point de vue sur la religion musulmane, puis considère que l'islamophobie est source de danger pour la communauté musulmane et finalement pour l'ensemble de la société [ 40 ]. Il se réfère également aux conséquences pratiques de cette hostilité en termes de discrimination, préjugés et traitement inégal dont sont victimes des musulmans individus et communautés et leur exclusion de sphères politiques et sociales importantes.

Ce terme a été inventé pour répondre à une nouvelle réalité: Un autre sens peut être donné à Islamophobie: Le Haut Conseil à l'intégration fondé par Michel Rocard s'est prononcé à ce sujet en lorsqu'il a rappelé unanimement que:.

Flemming Rose, rédacteur en chef du journal Jyllands-Posten qui a publié les caricatures de Mahomet déclare: Caroline Fourest soutient que le mot homophobie et par extension lesbophobie, xénophobie, handiphobie ou mélanophobie n'a rien à voir avec le terme islamophobie et donc par extension judéophobie car le premier stigmatise une phobie envers des individus pour ce qu'ils n'ont pas choisi, ce qui constitue un racisme, et le dernier confond la haine de l'islam et non des musulmans avec le choix qu'il représente.

L'hostilité envers une croyance, une religion, une idéologie relève des appréciations personnelles et de la simple liberté d'expression [ 50 ]. Sa position est donc la même que celle du HCI citée plus haut. Le concept d'islamophobie, ainsi que le terme lui-même, ont été critiqués sur plusieurs aspects.

Des opposants au concept soulignent que le terme mélange la critique d'une religion à celle de ses adeptes. Ainsi pour Régis Debray , l'usage du terme islamophobie s'apparente à un chantage qui amalgame la critique d'une religion avec l'injure faite aux fidèles de cette religion [ 52 ]. Didier Delaveleye, pour le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie MRAX , rappelle la construction du mot et le sens qui en découle: Islamophobie et antisémitisme, qui diffèrent par les conditions historiques de leur développement et par leurs logiques, ont ceci en commun que la mise en cause des individus y est dialectiquement liée à la représentation paranoïaque d'une collectivité [ 54 ].

Alors que la lutte contre l'antisémitisme criminalise ceux qui s'attaquent aux juifs sans empêcher pour autant la libre critique des textes sacrés, le combat contre l'islamophobie fait de toute réflexion critique sur l'islam un interdit absolu. L'ambiguïté entretenue par le CCIF et certaines associations antiracistes qui tendent à confondre antisémitisme et islamophobe est donc une imposture.

Il existe en France une longue tradition de critique de la religion. La figure de Voltaire , souvent évoquée dans les débats par Alexandre del Valle [ 59 ] , Claude Imbert, Alain Gresh… , trouve des appuis célèbres et anciens.

Une telle censure serait contraire à la loi comme aux traditions démocratiques, qui autorisent l'expression de toutes les opinions sur tous les sujets, y compris religieux, dès lors que leur forme répond aux formes admises du débat d'idées. Cette critique, exprimée par exemple par le Conseil de l'Europe , s'adresse moins à l'islam en tant que tel qu'à l'intégrisme.

Pour Caroline Fourest , le monde revendiqué par les intégristes musulmans ressemble fort à celui demandé par des intégristes juifs et chrétiens. C'est dans le sens de rejet de certains choix de société de la religion musulmane ou de certaines de ses formes [réf.

La critique de l'islam en tant que religion est rendue difficile par la variété de ses formes [réf. Mais puisque, par définition, toutes ces formes ont le Coran en commun, une critique de celui-ci rend possible une critique globale de l'islam sous l'angle théologique et philosophique. Claude Imbert , membre du Haut Conseil à l'intégration HCI , fondateur et éditorialiste de l'hebdomadaire Le Point , affirme, le 24 octobre [ 63 ]:.

La Commission nationale consultative des droits de l'homme CNCDH et certains défenseurs de la laïcité étaient opposés à l'usage du terme au nom de la défense des principes de la liberté d'expression inscrits dans la Constitution et dans les Déclarations des droits de l'homme. Il se peut qu'il fasse référence à la période qui a suivi les attentats du 11 septembre à New York, du 11 mars à Madrid, du 7 juillet à Londres [ 69 ].

L'usage du terme constituerait également une transformation indue de la lutte antiraciste, comme l'affirme par exemple le site athéisme. La raison de l'opposition à l'usage du terme est explicitement énoncée lors du désaccord entre le MRAP et le syndicat d'enseignants, Unsa-Education, qui comme d'autres syndicats et organisations laïques, telle la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme Licra , ont refusé la demande du MRAP en faveur de l'usage du terme islamophobie , et ce, à l'occasion de la semaine d'éducation contre le racisme à l'école mars Il faut donc manier ce terme avec la plus grande précaution.

Certains refusent l'assimilation au racisme qui est parfois faite, expliquant que l'islam se choisit, à l'inverse des origines ethniques. Des observateurs et analystes, qui contestent l'emploi du terme, considèrent que cette notion contribue à propager un amalgame voulu entre religion, ethnie, et culture, amalgame qui contribue à transformer la crainte initiale en racisme. Cette définition ethno-raciale est encore parfois utilisée pour désigner des personnes qui ne sont pas de confession musulmane mais en référence à leur origine arabo-berbère.

L'ouvrage, plaidoyer en faveur de l'adoption du terme d'islamophobie en France. Tout comme l'anti-sémitisme, l'islamophobie inciterait à des profanations [réf. Faut-il bannir l'usage de ces mots pour autant? Ils ne sont pas comme nous, ils font peser un danger sur la République. Ils ont un plan secret pour imposer leur loi. Leur religion est incompatible avec notre société. Ils ne seront jamais français et resteront étrangers, et ce, quelle que soit la mention figurant sur leurs passeports.

Dans les années , même s'il en avait la nationalité, un Juif n'était pas considéré comme tout à fait français. Aujourd'hui, cet argument est servi pour les musulmans [ 82 ]. Riposte laïque est association très critique envers ce concept d'islamophobie mais se défendant de tout racisme envers les gens d'origine musulmane. Après le 11 septembre , en réaction à une recrudescence d'agressions islamophobes contre les musulmans, des associations ont été créées pour en défendre les victimes [réf.

Le Collectif contre l'islamophobie en France , la Coordination contre le racisme et l'islamophobie [ 84 ] et Contre-attaques [ 85 ] 1 er septembre Il existe à travers le monde des organisations qui militent contre l'islamisation, créées selon des motivations diverses, avec des discours plus ou moins haineux, voire des actes de violence [réf.

En , une conférence des Nations unies [ 87 ] a eu pour thème les phénomènes de violence envers des musulmans et la recherche de moyens pour combattre l'islamophobie. Cependant, l'un des chercheurs à l'origine de cette étude, Kevin Dunn, de la New South Wales University, affirme que ces personnes se sentent moins menacées par l'islam quand elles ont des contacts directs avec les pratiquants de cette religion [ 89 ].

Cette islamophobie progresse aux États-Unis après les attentats du 11 septembre Les actes islamophobes se sont multipliés à travers les États-Unis, comme des magasins qui refusent de servir les clientes qui portent le voile islamique [ 90 ] , ou encore des cas d'extrêmes violences allant parfois à la tentative de meurtre contre les musulmans à cause de leur religion [ 91 ] , [ 92 ]. L'islamophobie se ressent à travers les actions médiatiques de pasteur Terry Jones, créateur en de la International Burn a Koran Day journée internationale du brûlage de Coran [ 95 ] qui consiste à brûler le Coran chaque 11 septembre [ 96 ] , [ 97 ] , [ 98 ].

La Commission européenne et l' Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes EUMC ont organisé à l'automne une table ronde de réflexion sur l' antisémitisme , l'islamophobie et les possibilités de réconciliations entre les communautés [ 99 ]. Le terme est aussi utilisé par le Conseil de l'Europe [ ] à la demande de la Turquie qui introduit le terme à la fin de la conférence. Les actes islamophobes, allant d'insultes à des agressions physiques et incendies criminels [ ].

Le patron du Nouvel Observateur , Jean Daniel , accusa par exemple en le gouvernement socialiste de. Des personnalités telles que Alain Gresh [ ] ou Jean Baubérot dénoncent l'islamophobie, qu'ils conçoivent comme un amalgame entre croyants et intégristes, fondée sur une interprétation belliciste du Coran [ ] , et qui sous prétexte de protection de la liberté d'expression, dégénère en xénophobie.

Le parti réinvestit la thématique à partir de [ ]. En , Caroline Fourest estime que le terme d'islamophobie est instrumentalisé à des fins de prosélytisme en vue d'interdire le blasphème [ ]. Le Haut Conseil à l'intégration a une position similaire [ réf. La même année, la Commission nationale consultative des droits de l'homme CNCDH publie une étude Intolérance et violences à l'égard de l'islam dans la société française:.

Cette étude aborde successivement la question de la terminologie concernant l'islamophobie, celle de l'évaluation de l'hostilité française à l'égard de l'islam, celle de la liberté d'expression religieuse pour les musulmans, puis définit les causes et vecteurs de cette hostilité ainsi que les moyens de lutter contre elle [ ]. À Alger, le 3 décembre , le président français Nicolas Sarkozy fait un parallèle entre l'islamophobie et l' antisémitisme:. Tous les versets des Téhilim commençant par la même lettre sont regroupés et on lit tous les versets correspondant à chaque lettre du nom du malade.

Et la prière du Mi Chébérakh c'est quoi? Pourquoi ne peut-on pas lire Tehilim la nuit? Quand une personne meurt la nuit lo alenou , on me demande de faire tehilim, pourquoi est-ce que je devrai les faire alors qu'il fait nuit? Peut-on lire des Tehilim pour un non-juif? Oui, on peut lire des Téhilim pour un non-juif. Si on sait pas lire en hébreu, mieux vaut lire en phonétique ou en français?

Chaine de Tehilim c'est vraiment bien? Pourquoi lit-on ces Tehilim? Doit-on avoir une ferveur parti -culière en lisant ces textes peu comprehensibles pour nous?

Quand Bénabar fait une surprise à ses fans !